CALENDAR GIRL FEVRIER - AUDREY CARLAN



  Le premier tome de cette saga annuelle m'avait complètement décidé à suivre les aventures de Mia. Du coup, c'est tout naturellement que j'ai lu ce second tome. Dans les avis que j'ai lu, tout le monde chercher un subtitue de Wes en Alec. Mais pour ma part, je pense qu'il fallait abordé la lecture différemment. 

Résumé:

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.


  Comme je le disais dans l'introduction, je pense qu'il faut aborder cette saga sans comparer l'histoire à la précédente. Sinon, où serait l'intérêt de la saga? Du coup, je me suis détaché du personnage de Wes.

  Dans ce tome, on découvre Alec, un artiste français à Seattle. Je dois dire que lire ce tome d'un point de vue français est assez marrant. Audrey Carlan nous y dépeint un français tout ce qu'il y a de plus original. Essayant de rendre cela un peu plus exotique.

  J'aime beaucoup le fait que Mia se détache de Wes pour penser à son job sans pour autant l'oublier. L'histoire n'a rien d'aussi mignonne que le précédent. Alec est plus dans la retenu et dans la réalité. Il profite du moment avec Mia tout en sachant qu'elle partira. 

  Fini les soirée mondaines, Mia se retrouve à être la modèle d'Alec. Une relation plus professionnelles avec quelques petits plus. On voit la un autre côté de l'Escort. Malgré le côté pro de la situation, Alec apporte un regard neuf sur la femme et l'amour qui est assez romantique. Pas très Frenchie pour nous, mais sûrement pour l'autre côté de l'Atlantique.

  Du coup, je suis assez curieuse de voir ce que les prochains hommes vont nous réserver comme surprises. Je pense que l'on peut s'attendre à tout vu que l'on découvre tous les aspects de l'escort.


0 commentaires